Jean Barthomier

Jean Barthomier commence l'apprentissage de la guitare à l'âge de 4 ans. A 8 ans il sait déjà tout jouer et décide d'étudier le piano, la clarinette basse et la vieille à roue. Déçu par la facilité de ces instruments et malgré les limites que lui imposent le système dodécaphonique, il se remet à la guitare. Pendant 8 mois, Jean prend conseil auprès de Django Reinhardt tout en assurant le rôle de mentor pour le jeune Bireli Lagrene. A 11 ans il est élu meilleur guitariste du monde et à 14 ans, meilleur guitariste de l'univers. Il conserve ce titre plusieurs saisons avant d'être détrôné par Benjamin Ramòn en 2003. Cette même année, il redonne un élan à la musique en inventant coup sur coup l'accord diminué, la cadence parfaite et les chaussures à scratch. Mozart dira de lui qu'il est "le Messie". Son style se reconnait par sa générosité, son exotisme et sa délicatesse. Visionnaire, Jean n'avait toutefois pas anticipé la présence de jean-Marie Le Pen au second tour des élections présidentielles en 2002.

Noémie Le Borgne

A 6 ans et demi le CV de Noémie Le Borgne a déjà de quoi faire pâlir plus d'un soliste international. A l'âge où certains apprennent encore à lire et à compter, Noémie, déléguée de classe, remportait les prix Nicolo Paganini et Catherine Lara entre deux compétitions de gymnastique : "Il n'y a pas que le violon dans la vie". Aujourd'hui titulaire d'un doctorat en physique appliquée,  la jeune virtuose n'hésite pas à consacrer son temps libre à différentes organisations humanitaires. Remarquée à l'ONU lors d'un de ses poignants discours pour le droit des végétaliens à être considérés comme de vraies personnes, elle décide de mettre entre parenthèse sa mission d'ambassadrice de bonne volonté pour fonder avec Benjamin Ramòn le groupe Dyslexic Swing & The Silent Brocoli. Depuis cette collaboration, Noémie est considérée comme l'une des personnalités les plus influentes du 11ème arrondissement.

Benjamin Ramòn

Issu d'une famille modeste, Benjamin Ramòn voit le jour dans la petite bourgade de Nazareth. Initié dès son plus jeune âge à la harpe, il trouve l'instrument malcommode et encombrant. C'est dans l'étable parentale qu'il y ajoutera un manche cloué, une caisse de résonance en bois de gui et une prise jack, baptisant l'instrument optimisé "guitharpe électrique". Après des années de pratique assidue, Benjamin entame une brillante carrière de soliste et popularise rapidement son invention. Ses disciples galvanisés tentent en vain d'imiter le jeu du maître mais seul J.B Reinhardt parviendra à reproduire la fameuse gamme Ramòn est ses arpèges. En 1944, précurseur, Benjamin invente le premier violon (pour voyager léger), puis tout s'enchaine : il libère la France, fonde les Beatles sous le pseudonyme comique de Pomme à Carte-nez, et quitte finalement le groupe pour rejoindre les Ramones. Après sa victoire aux Championnats de l'univers de la guitharpe en 2003, n'ayant plus rien à prouver, il prend sa retraite et se dédie à l'enseignement au sein de l'école de musique Polynotes, à Paris.

 

 

Silent Brocoli est né à Houilles-la-Giboulotte dans les années 80. Des parents absents, une enfance difficile, un physique étonnant : rien ne l'aura empêché d'imposer son style et son drive à la contrebasse dans les sessions les plus réputées de New York. C'est à Paris qu'il rencontre Dyslexic Swing en 2015, après avoir été auditionné parmi plusieurs centaines de musiciens.

Grâce à sa tige centrale ramifiée en délicieux petits bouquets, il sait même improviser sur un Sib7.


La Presse en parle ;)